6.2 LES ANTI-EPILEPTIQUES

Les anti-épileptiques en chiffre

Les médicaments anti-épileptiques (AE) servent à réduire l’hyperexcitabilité neuronale afin :

  • D’éviter le déclenchement de nouvelles crises d’épilepsie
  • D’atténuer les symptômes quand une crise d’épilepsie se déclare

L’hétérogénéité des formes cliniques d’épilepsie explique que tous les AE ne soient pas efficaces dans toutes les formes d’épilepsie ni dans toutes les formes étiologiques. Ils sont considérés comme efficaces chez environ 70% des patients traités.

Ces médicaments sont classés en AE de première génération (classiques) et de deuxième génération (nouveaux) selon leur date de commercialisation. Des nouvelles molécules sont actuellement en cours de développement.

Anti-épileptiques de première génération

Anti-épileptiques de deuxième génération

L’élément le plus important est le métabolisme hépatique de la plupart des AE et la capacité qu’ont certains d’exercer un effet :

  • Inducteur enzymatique
  • Inhibiteur enzymatique
    Ceci peut conduire à des interactions médicamenteuses qu’il est important d’anticiper.

Anti-épileptiques inducteurs/inhibiteurs enzymatiques

Enfin, certains médicaments AE présentent un risque tératogène et sont donc à proscrire chez les femmes enceintes et à déconseiller chez les femmes en âge de procréer.

Anti-épileptiques chez la femme enceinte

Mémento didactique

En milieu Neurochirurgical, vous serez essentiellement confronté aux épilepsies symptomatiques c’est-à-dire lésionnelles (liées à la présence d’une tumeur cérébrale, d’une malformation vasculaire, …). En règle générale, ces crises d’épilepsie sont focales +/- secondairement généralisées mais peuvent être généralisées d’emblée chez certains patients.

Les traitements de première intention à envisager sont :

  • LEVETIRACETAM – KEPPRA® : 500mg matin et soir (de 1000 à 3000mg/jour en deux prises). Il s’agit du traitement le plus utilisé en France en monothérapie avec un excellent taux de contrôle épileptique et profil de tolérance. Utilisable chez la femme enceinte.
  • ACIDE VALPROIQUE – DEPAKINE CHRONO® (20-30mg/kg/jour en deux prises). Contre-indiqué chez la femme enceinte.
  • LAMOTRIGINE – LAMICTAL® (25mg 1 jour sur 2 en une prise pendant 15 jours puis 25mg/jour en une prise pendant 15 jours puis augmentation posologique de 25mg tous les 15 jours jusqu’à obtention du contrôle épileptique). Utilisable chez la femme enceinte.
  • LACOSAMIDE – VIMPAT® (50mg matin et soir pendant 7 jours puis 100mg matin et soir. Contre-indiqué chez la femme enceinte.

Ces traitements doivent être envisagés dans un premier temps en monothérapie ou en association avec une Benzodiazépine pendant quelques jours, le temps d’obtenir un taux plasmatique suffisant de la monothérapie.

  • Exemple de prescription de Benzodiazépine
    • CLOBAZAM – URBANYL® : 5mg matin, midi et 10mg soir 2 jours puis 5mg matin, midi et soir 2 jours puis 5mg matin et soir 2 jours puis 5mg soir 2 jours puis arrêt. Ce traitement reste déconseillé chez la femme enceinte.
  • En l’absence de contrôle épileptique après introduction du traitement de première intention, il est alors recommandé :
  • Prendre un avis spécialisé Epileptologique
  • Prescrire une bi-thérapie anti-épileptique
    • ZONISAMIDE – ZONEGRAN®. Contre-indiqué chez la femme enceinte.
    • PERAMPANEL - FYCOMPA®. Contre-indiqué chez la femme enceinte.

Algorithme décisionnel

Références annotées

1. Huberfeld G, Vecht CJ. Seizures and gliomas—towards a single therapeutic approach. Nat Rev Neurol. avr 2016 ;12(4):204‑16.
2. CRAT - Centre de référence sur les agents tératogènes chez la femme enceinte [Internet]. [cité 24 févr 2021]. Disponible sur : https://www.lecrat.fr/
3. *Anti-épileptiques  : Les Points essentiels [Internet]. [cité 24 févr 2021]. Disponible sur : https://pharmacomedicale.org/medicaments/par-specialites/item/anti-epileptiques-les-points-essentiels
4. Traitement médicamenteux actuel de l’épilepsie - Revue Médicale Suisse [Internet]. [cité 24 févr 2021]. Disponible sur : https://www.revmed.ch/RMS/2010/RMS-247/Traitement-medicamenteux-actuel-de-l-epilepsie
5. Afshari FT, Michael S, Ughratdar I, Samarasekera S. A practical guide to the use of anti-epileptic drugs by neurosurgeons. Br J Neurosurg. oct 2017 ;31(5):551‑6.
6. Cômes P-C, Huberfeld G, Metellus P, Pallud J, Vercueil L, Peyre M. [Management of tumoral epilepsy in meningioma surgery : Review of the literature and survey of French national practices]. Neurochirurgie. août 2019 ;65(4):178‑86.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?